TÉLÉCHARGER LE PASSÉ SIMPLE DRISS CHRAIBI PDF


PDF Télécharger le passé simple driss chraibi pdf exemples,documets,examens ,exercices, corrigés,devoirs,contôle et autres, document,PDF,Doc 1Milions. Google téléchargement gratuit de livres pdf téléchargement gratuit Passe Simple de Driss Chraibi PDF PDB CHM by Ahmed Mahfoudh. Ahmed Mahfoudh. Nom original: le passe simple driss zabej.info Titre: zabej.info x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue

Nom: le passé simple driss chraibi pdf
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Libre (*Pour usage personnel)
Système d’exploitation: Android. Windows XP/7/10. iOS. MacOS.
Taille:41.18 MB


La charge violente de Driss Ferdi contre la sclérose induite par la religion ancestrale ne peut être admise par un auteur essentiellement soucieux de préserver des valeurs morales entièrement inscrites dans la référence au religieux. Il fallait longtemps pour aller à Fuller et en revenir Mode de lecture ne donnant pas lieu à un téléchargement. Lors de sa parution en , ce livre fit l'effet d'une véritable bombe, tant en France qu'au Maroc qui luttait pour son indépendance. Ce que nous comprenons de sa biographie laisse entendre qu'il traverse une période entièrement consacrée à la radio -il travaille à France-Culture-, à l'enseignement, à des voyages, et à l'éducation des cinq enfants qu'il a eus de sa première femme, Catherine, rencontrée à Strasbourg. Voir tout particulièrement dans cet ouvrage le chapitre intitulé "Un Prix Nobel pour le Maghreb", pages Veillez nous communiquer vos problèmes et notre équipe vous répondra après analyse. On devrait donc s'attendre raisonnablement à la prise en compte progressive, dans le cursus scolaire, de textes dont la critique s'accorde à reconnaître la valeur, et qui font par ailleurs l'objet de multiples travaux universitaires. Faulkner et E.

10 févr. TÉLÉCHARGER LE PASSÉ SIMPLE DRISS CHRAIBI PDF GRATUIT - Nous nous trouvons en mesure ici de dire que ce passage extrait de. PDF Page 1 e driss chraſhi - poètes algériens revue littéraire culturelle Télécharger le passé simple driss chraibi résumé,driss chraibi la civilisation ma mère pdf. En parut Le Passé simple de Driss Chraïbi. Selon la quatrième de couverture, ce livre. «fit l'effet d'une véritable bombe, tant en France qu'au Maroc qui.

Saisissez le nom, le prénom et l'adresse email du bénéficiaire, écrivez-lui un message et nous nous chargerons de lui délivrer votre cadeau.

Vous recevrez un email de confirmation de comande et le destinataire un email lui permettant de télécharger son cadeau. Code de sécurité :. Vous n'arrivez pas à lire les caractères dans l'image? Entrez ici le code de sécurité affiché ci-contre. Le passé simple de Driss Chraïbi 0 notes. Editions Gallimard Publié le 1 mars Fiche technique.

Téléchargement immédiat Lecture multi-support. Résumé Lors de sa parution en , ce livre fit l'effet d'une véritable bombe, tant en France qu'au Maroc qui luttait pour son indépendance.

Du même auteur. La Civilisation, ma Mère! Driss Chraïbi. Une Place au soleil Driss Chraïbi. L'Homme du Livre Driss Chraïbi. Les Boucs Driss Chraïbi. Succession ouverte Driss Chraïbi. Vu, lu, entendu Driss Chraïbi. L'essence du Mal Laetitia Idir. Nous n'avons pas tenu à approfondir certains points de biographie privée et n'avons tenu compte de cette dernière que quand elle était revendiquée dans le livre par l'auteur. Comment définir la littérarité d'un texte?

Certainement pas par la seule prise en compte de la matérialité du livre, ou des thèmes privilégiés par l'auteur. C'est que le mot "Littérature" a pris tant de significations contradictoires au fil des siècles! Il s'agit donc pour nous d'expérimenter un outil, de tenter d'en apprécier la valeur heuristique et les limites, d'en mieux cerner l'usage.

Il paraît donc nécessaire, pour la clarté du propos, d'expliciter tout d'abord la notion de paratexte qui constitue notre principal outil méthodologique. Nous nous placerons pour ce faire sous l'autorité de Gérard Genette qui, dans un ouvrage récent, s'est attaché à en définir les contours et les enjeux. Ces messages disposent de lieux spécifiques, couvertures, dos des livres, jaquettes, pages intérieures d'avant ou après le texte, ou marges inférieures si nous nous arrêtons sur le cas des notes de bas de page.

Mais ils peuvent aussi occuper un support étranger au livre lui-même, qu'il s'agisse de commentaires éditoriaux ou auctoriaux livrés à la presse, d'entretiens avec l'auteur dans un magazine spécialisé ou lors d'une émission radiophonique ou télévisée.

Cet écart spatial et temporel par rapport au texte autorise à distinguer le péritexte, qui bénéficie du même support-livre que le texte, de l'épitexte dont nous venons de donner un bref aperçu. Comme le dit Genette, "est épitexte tout élément paratextuel qui ne se trouve pas annexé au texte dans le même volume, mais qui circule en quelque sorte à l'air libre, dans un espace physique et social virtuellement illimité" Cet effort relativement récent de la critique pour prendre en compte la périphérie du texte a déjà trouvé quelques applications pédagogiques.

L'auteur de cet ouvrage, Viviane Buhler, s'est attachée entre autres démarches à comparer les illustrations et les commentaires de première de couverture auxquels ont donné lieu les différentes éditions du texte dans différents pays, à analyser aussi les écarts de sens induits par la reprise fidèle du titre initial, Reunion, ou par sa traduction française L'Ami retrouvé. Ce dernier exemple nous intéresse particulièrement, puisqu'il permet d'apprécier les différentes connotations introduites par le choix d'un titre thématique.

Intituler, c'est bien ici, pour l'auteur de Reunion, désigner ce dont il parle - fût-ce par antiphrase comme c'est le cas pour cette Reunion qui est l'histoire de la perte d'une amitié adolescente, ou même par usage du paradoxe puisque la Reunion finale n'a lieu que dans le souvenir, et dans l'impassibilité d'un nom écrit sur un mémorial allemand-.

Décider de traduire ce titre par L'Ami retrouvé, c'est couvrir le paratexte de l'auteur d'une inscription beaucoup plus ouvertement programmatique, qui fonctionne de façon redondante avec toutes les illustrations retenues par l'éditeur présentant deux jeunes gens côte à côte ou se serrant la main. Toutes proportions gardées, il en est un peu de même pour l'auteur sur lequel portera ce travail.

La trilogie qu'il a publiée au Seuil dans les années quatre-vingts n'est jamais apparente en tant que telle pour le lecteur potentiel. Par contre Denoël, l'éditeur du deuxième de ses romans mettant en scène le même personnage principal a tenu à utiliser un bandeau ainsi rédigé: "L'Inspecteur Ali se met à table". Or, rien dans le titre de ce roman de , Une place au soleil, ne permettait de repérer la suite de L'Inspecteur Ali, paru en Bandeaux et jaquettes jouent donc leur rôle dans les choix effectués par les lecteurs potentiels, et leur vocation commerciale est suffisamment évidente pour se passer de commentaires.

Quant au contenu de ces messages dont nous venons de spécifier les supports, il est multiple et particulièrement riche d'enseignements en ce qui concerne le travail de l'écrivain. On aperçoit ici le rôle que joue le paratexte et qui reste trop souvent ignoré. Car l'étudier, c'est s'intéresser au versant socialisé de la littérature, donc aux effets de ponctuation, de commentaire ou d'attente qu'induisent ses messages.

Tout questionnement sur ce que Genette appelle "la force illocutoire" des éléments concernés, qu'il s'agisse d'informations, d'interprétations, d'engagements divers, de conseils ou injonctions de lecture,voire de petits textes performatifs tels les dédicaces, sera donc toujours à rapporter au texte, à la singularité de l'oeuvre.

Et c'est ce que nous tenterons dans le cadre forcément limité de ce travail, qui ne se veut en rien exhaustif et constitue tout au plus une tentative de compte rendu des problèmes que soulève l'analyse du paratexte dans les romans auxquels nous avons choisi de consacrer notre travail. Dans l'oeuvre abondante et multiforme de notre auteur, nous avons pu distinguer plusieurs usages d'un paratexte souvent nourri.

Nous serons amenée à privilégier l'étude détaillée du paratexte de quatre romans, retenus sur des critères dont l'analyse constituera le début de ce travail.

C'est donc comme outil de classement et de discrimination au service de la compréhension de l'oeuvre que nous envisagerons d'abord son maniement. Le rôle des illustrations, des photographies d'auteur accompagnant des éléments de biographie ne saurait alors être négligé.

Nous nous attacherons en toutes choses à tenter d'expliquer les effets de continuité ou de prise de distance avec le texte: car c'est sans doute dans cet écart ou cette proximité que s'appréhende au mieux la fécondité heuristique d'une interrogation sur ce nouvel "obscur objet du désir" du chercheur, le paratexte.

Enfin, nous nous demanderons dans quelle mesure les conclusions auxquelles nous serons parvenue autorisent le chercheur à penser différemment la question de la définition générique des oeuvres concernées. Dans un premier temps, nous nous proposons donc de présenter et justifier le corpus qui est devenu le nôtre.

Une première tentative de définition de ce vaste corpus dans lequel nous nous proposons de puiser s'impose: il s'agit de l'ensemble formé par tous les textes de fiction écrits en français par des écrivains de nationalité marocaine, algérienne ou tunisienne. Cette définition est donc frappée du sceau de l'Histoire comme de celui de la Géographie.

Géographie coloniale, dont les pays portent les marques dans le tracé de leurs frontières actuelles; Histoire coloniale redoublant cette géographie, parce que les cartographies imaginaires qui accompagnent les représentations de soi et des autres, les riverains de la Méditerranée par exemple, sont légendées durablement dans un langage importé, et que cette importation s'est faite dans la perversion profonde du rapport de forces.

Les fictions littéraires prennent toujours en charge le passé des peuples, et surtout celui qui ne se dit pas bien lui-même, quand il concerne ce paramètre fondateur des représentations, esthétiques ou non, l'ambivalence. Par bien des aspects, lorsque cette littérature se fait dénonciatrice par le rire, mordante par l'esprit, elle ressortit à ce mécanisme de la "pitié épargnée" identifié par Freud.

Ainsi, avant de devenir un titre de roman sur le dos d'une couverture de livre, parmi des centaines d'autres dos de couvertures rangés sur des rayonnages de librairie, l'Oum-er-Bia fut une rivière familière. Et, bien sûr, ce fut ce titre là, parmi tous les autres, qui attira notre attention. Ainsi, il y a très longtemps, l'arabe fut pour nous une langue étrangère, incompréhensible le plus souvent -sauf dans ses usages de cour de récréation: injures, formules utilitaires-, et intensément proche.

Ainsi enfin, avant de se retrouver sous la forme canonique de notes de bas de page, certaines recettes culinaires furent goûtées et appréciées. Nous pourrions continuer longtemps la litanie des "avant": il n'en est plus temps.

Il n'y a pas eu de place pour la haine, a fortiori pour l'ambivalence. Le Maroc est devenu un vieil écrin de soie, s'effrangeant doucement au fil du temps, tandis que jaunissaient les clichés enfantins enfermés dans cette "boîte à merveilles" délicieusement désuète. Une telle justification de nos choix, malgré la subjectivité qu'elle entraîne, ne nous a pas semblé trop inutile. Certes, nous aurions pu nous y attarder encore. Mais "la modération est comme la sobriété: on voudrait bien manger davantage, mais on craint de se faire mal.

Elle a effectué le choix de la langue française, et un autre critère de sa spécificité pourrait bien être le recours massif à la forme romanesque. Elle a rompu ainsi avec la tradition de la production littéraire arabe qui privilégiait le genre poétique et la nouvelle, comme le rappelle Abdelkebir Khatibi. Flammarion présentée par Jacques Truchet, , page Société Marocaine des Editeurs Réunis, Rabat, Les écrivains maghrébins de langue française ont massivement choisi, dans le stock des genres dont disposait notre langue, la forme la plus récente et la plus dominante en terme de marché, parce qu'ayant le plus large public.

Théâtre et poésie sont restés marginaux dans leurs choix d'écriture, semblables en cela à ce qui se passe pour la littérature française en général. Gérard Genette nous rappelle dans Figures I l'attention que portait "la critique classique -d'Aristote à La Harpe- à ces données anthropologiques de la littérature, elle qui savait mesurer d'une manière si étroite, mais si exacte, les exigences de ce qu'elle nommait la vraisemblance16 , c'est-à-dire l'idée que le public se fait du vrai et du possible".

Passé simple (Le)

Genette insiste dans son article sur la complexité des rapports qui s'établissent entre thématique personnelle de l'écrivain et "possibilités offertes par la topique collective" dans lesquelles il effectue un choix. Parce qu'ils appartiennent à une littérature récente, les écrivains maghrébins de langue française utilisent cet outil dans le présent de la langue, contrairement aux écrivains français dont la culture, la culture scolaire et universitaire surtout, suppose la prise en compte de types de textes différents et de genres moins pratiqués que le roman, même si le succès commercial n'est pas au rendez-vous.

On peut fournir un bon exemple de ce que nous avançons en revenant sur le cas de de Pascal Quignard, auteur heureux en de Tous les matins du monde, roman dont la fortune éditoriale et cinématographique autorise la réimpression un an plus tard des Tablettes de buis d'Apronenia Avitia17 , recueil de fragments traduits du latin.

Or ce recueil avait été publié en , et n'avait nullement contribué à faire connaître son auteur du grand public Ce texte rare, exigeant, érudit, devient partie prenante de l'oeuvre d'abord abordée grâce aux succès dus à des romans, aux promotions que celui-ci autorise par le biais des prix littéraires et des émissions télévisées.

C'est en tant que romancier du Salon du Wurtenberg,18possible Prix Goncourt en , que Quignard a été invité à "Apostrophes". C'est que la forme brève ne recueille plus depuis belle lurette les suffrages des lecteurs!

En d'autres termes, La Rochefoucauld de nos jours ne pourrait peut-être publier de "maximes" que si ces dernières étaient d'abord précédées de la livraison d'un roman. Ceci fait, la cohabitation des genres serait possible: beaucoup pour le roman, presque rien pour tout le reste. Quel usage les auteurs maghrébins francophones font-ils du genre romanesque? Elle rejoindrait en partie l'histoire des mentalités, mais conserverait un domaine propre d'application et d'investigation, celui de la nature de "l'imagination dramatique au sens large du terme".

En ce qui concerne le corpus des textes que nous évoquons, nul doute que la compréhension des multiples allusions à l'univers coranique fasse partie des outils de base du chercheur pour tenter une approche de ce type. Mais cette dernière ne saurait économiser la connaissance de l'Histoire politique et économique des pays du sud de la Méditerranée.

Pour l'Algérie par exemple, c'est à une véritable "sommation par l'Histoire", pour reprendre la formule de Charles Bonn20 , qu'ils ont dû obéir. Le déclin du roman ethnographique, qui faisait de la littérature la fille de l'ère coloniale, est signe de la revendication d'une identité refusant le pittoresque, refusant donc d'exister dans le regard de l'autre, l'Occidental, de cautionner son dépaysement et son plaisir de l'exotisme.

Le roman cesse alors d'être description d'une "nature" particulière, sorte de chambre d'enregistrement de différences locales propres finalement à justifier le double Collège électoral du département algérien de l'époque.

L'Harmattan, Paris, , page La fin des Boîtes à merveilles 21, ce fut aussi un peu la deuxième mort de Pierre Loti. Les auteurs avaient conservé le roman, "cette forme canonique par excellence des littératures occidentales depuis la fin du XIXème siècle"22 , mais ce qui les avait le plus intéressés, c'est bien évidemment l'extrême perméabilité que le genre offre à l'actualité politique et culturelle.

Ils rompaient ainsi avec la tradition romanesque qui prévalait depuis et qui, jusqu'au milieu du XXème siècle, avait d'abord consisté à imiter les maîtres, puis à dévoiler le non-dit masqué par cette imitation, en tentant d'expliquer le Maghreb aux autres, aux lecteurs métropolitains. Telle avait bien été la démarche, pédagogique et aliénante tout à la fois, d'auteurs comme Feraoun ou Dib en Algérie, Séfrioui au Maroc. Dès , la guerre d'Algérie modifia les données narratives, le texte romanesque se voulant alors le support de l'affirmation d'une identité, d'une action à accomplir, d'un sens à conférer à l'Histoire.

Réed Le Seuil, Paris, De fort pertinentes analyses ont déjà été menées concernant les Editions du Seuil , les Editions de Minuit et les Editions Maspéro Toutes insistent sur l'émergence conjointe de deux types de textes: les productions des intellectuels français engagés contre la torture en Algérie, et celles des romanciers maghrébins.

PASSÉ TÉLÉCHARGER CHRAIBI LE PDF DRISS SIMPLE

Ces derniers font paraître en France cinquante et un romans de à , attestant d'un essor quantitatif associé à un essor qualitatif dont Claude Liauzu rappelle qu'il fut bien celui d'une mutation d'écriture, "car c'est dans la guerre que la période ethnographique celle de Feraoun, Sefrioui, Mammeri fait place à la poésie et au roman militants.

Une sorte de "mixte" intellectuel algéro-français se constitue alors. Collaborateurs de La Nouvelle Critique , des Lettres Françaises, tel Malek Haddad, des Temps Modernes, tel Amar Ouzeegane, d'Esprit, les écrivains maghrébins se réclament d'une image de l'intellectuel en miroir avec l'hexagone. Deux stratégies éditoriales face à la guerre d'Algérie", in Cahiers de l'Institut d'Histoire du temps présent, op. Cette démarche n'est nullement isolée, quelles que soient les spécificités de sa genèse: c'est à la même époque que les écrivains de ce qu'on a appelé Nouveau Roman tentent de déstabiliser la tradition romanesque.

Rien là de fortuit: le travail de "tournant sur le plan esthétique par rapport aux romans somme toute classiques qui précédaient", selon la formule de Jean Déjeux commentant le roman de Kateb Yacine,26 s'effectue dans les deux aires culturelles simultanément. Le travail accompli par l'éditeur Jérôme Lindon est à cet égard tout à fait remarquable: "Moderato Cantabile de Marguerite Duras est contemporain de La Question d'Henri Alleg: ce n'est pas un hasard, mais la manifestation d'une stratégie éditoriale subversive, l'une dans le champ 25Claude LIAUZU, article cité, in Cahiers de l'Institut d'Histoire du temps présent, op.

Sûrement pas. Le cas des écrivains communistes mériterait à lui tout seul d'infinis développements. La guerre d'Algérie ne provoque aucun sursaut libérateur de leur part face à la pesanteur des conditions de publication et de diffusion qui sont les leurs.

Le roman communiste du temps de l'apparition de la littérature maghrébine d'expression française demeure sclérosé dans les formes canoniques définies par la vulgate jdanovienne: "l'écrivain de parti est dispensé de chercher une forme spécifique, susceptible de rendre sensibles au lecteur les qualités d'un personnage, les complexités d'une situation, etc Le roman est un tract qui a l'avantage d'avoir une surface non limitée et les écrivains de parti écrivent, le plus souvent, de très gros livres", affirme Jeanine Verdès-Leroux.

Le parti communiste, les intellectuels et la culture , Paris, Fayard-Minuit, , page A ces occasions, le journal publie un plan des stands, et assure la promotion des écrivains en leur affectant des vedettes des arts et spectacles à chaque table. Ces livres sont le plus souvent édités par Les Editeurs Français Réunis, et bénéficient d'une rampe de lancement grâce aux critiques littéraires des Lettres Françaises, et tout particulièrement aux comptes rendus de lecture d'André Wurmser ou de René Lacôte.

Leur esthétique exprime l' infinie nostalgie de l'école naturaliste: les critiques affirment qu'"il est possible d'écrire un roman passionnant en suivant rigoureusement le déroulement de l'histoire, en composant de faits réels la trame de son récit"30, louent dans Le Goût de la cendre de Robert Sabatier "la qualité du réalisme",31 et distribuent les mauvais points en fonction du respect ou non de ces règles. L'ensemble de la collection des Lettres Françaises a été consultée à la Bibliothèque Municipale de Belfort.

Même Hélène Parmelin, pourtant ardemment soutenue par Les Lettres Françaises au Goncourt pour Le Diplodocus, n'échappe pas au soupçon de s'éloigner du dogme du roman réaliste.

Pierre Daix relève et critique dans son roman de "graves entorses à la réalité" Les positions paraissent figées. Les ouvrages de Nathalie Sarraute, de Robbe-Grillet, ne sont jamais étudiés.

Il y est fait allusion de façon polémique. Pour en rester à la seule année , c'est bien évidemment vers l'Est, et non vers le sud, que se tournent de préférence les regards communistes.

Ainsi dans les arts, on parle peu, ou de façon critique, de l'art abstrait, jusqu'en Le théâtre de l'absurde, les pièces expérimentales, sont peu représentés, sans être totalement absents.

Certains écrivains comme Giono ou Malraux, en butte probablement à une contestation d'ordre politique plutôt que littéraire, n'occupent pas la place qu'ils méritent. D'autres -René Char, Francis Ponge- semblent faire l'objet d'une exclusion. Mohammed Dib semble occuper une place privilégiée, mais d'autres auteurs sont connus et analysés.

En mars , André Wurmser "exécute" La Boîte à merveilles de Séfrioui, conscient de l'absence de perspectives créatrices pour une littérature qui refuse de prendre en compte les conflits coloniaux. La Boîte "ne contient guère que de la pacotille".

DRISS CHRAIBI PDF TÉLÉCHARGER PASSÉ SIMPLE LE

Le texte "pouvait tout aussi bien paraître en ". Deux Marocains, quatre Algériens, un Tunisien. Nous laisserons des orphelins, très peu de droits d'auteurs et quelques bouquins à titre de curiosité. Littérature Nord-Africaine d'expression française? C'était une si belle entreprise. Un débat remettant en cause les grands principes de l'esthétique naturaliste s'installe dans ses colonnes.

A la période que nous venons sommairement d'évoquer, et qui correspond à peu près au laps de temps qui sépare la fin de la Deuxième Guerre Mondiale de la fin de la guerre d'Algérie, succède donc celle de la reconnaissance officielle d'une production littéraire maghrébine de langue française dans le champ littéraire français.

La multiplicité des travaux critiques témoigne de cette reconnaissance. Elle s'accompagne d'un renouvellement des thèmes: "les années 60 et surtout 70 verront les écrivains se situer face à diverses attentes idéologiques nouvelles, des deux côtés de la Méditerranée. La fiction, entretenue par le discours politique de la métropole dominatrice, d'un rapport filial à la culture française, a volé en éclats.

C'est tout à fait seul que l'écrivain francophone maghrébin doit s'affronter aux nouveaux pouvoirs, et continuer à créer. Notre corpus, on le voit, est profondément lié aux évènements historiques.

Extrêmement jeune dans notre histoire littéraire, il utilise et enrichit sans cesse une très vieille langue. Ne serait-ce pas ce qui expliquerait au moins en partie cette "tentation du prophétisme"47 dont le souffle animerait bien des textes? Cette remarque est à entendre en écho à celle de Chikhi Beida: "J'ai une langue, mais elle ne m'appartient pas"48 Cette littérature trouve-t-elle, dans cette ancienne métropole dont elle a hérité le plus précieux, la langue, la communauté de lecteurs indispensable à sa survie?

Depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, nous l'avons vu, la littérature maghrébine d'expression française s'est constituée comme part entière de notre littérature, rejoignant et contribuant à élargir le vaste domaine de la francophonie. Quelques uns de ses auteurs ont acquis une renommée internationale et sont connus d'un vaste public.

Passé simple (Le) par Driss Chraïbi

L'attribution du Prix Goncourt à Tahar Ben Jelloun en pour son roman La Nuit sacrée témoigne de ce succès incontestable, et de la place occupée par les écrivains maghrébins francophones sur le marché de l'édition française. Pour autant, on peut se demander si ce succès public est relayé, précédé, ou facilité par l'institution scolaire, c'est-à-dire si les écrivains sont ou non en voie d'accéder à ce statut de "classique" - au sens où ils seraient l'objet d'un enseignement en classe!

L'éveil du goût pour leur lecture et la pratique des textes littéraires constituent une des missions de l'enseignement dans notre pays. On devrait donc s'attendre raisonnablement à la prise en compte progressive, dans le cursus scolaire, de textes dont la critique s'accorde à reconnaître la valeur, et qui font par ailleurs l'objet de multiples travaux universitaires. Pour la classe de Seconde, toutes séries confondues, le rédacteur du Ministère rappelle certes que le professeur doit tenir compte "de la diversité des groupes sociaux français et étrangers vivant en France", et poursuivre "l'effort entrepris au collège pour favoriser la rencontre et le dialogue entre des cultures différentes".

Il modalise pourtant singulièrement son propos en continuant ainsi: l'enseignant pourra proposer " éventuellement c'est nous qui soulignons des textes écrits en français par des auteurs étrangers" Pour la classe de Première, l'enseignant se voit simplement indiquer "On peut faire appel aux auteurs étrangers d'expression française, aux auteurs anciens ou étrangers traduits" La littérature francophone y semble confondue avec la littérature étrangère traduite, la seule à être mentionnée On pourrait nous objecter qu'Aimé Césaire, avec son Cahier d'un retour au pays natal, s'est vu inscrire en au programme des classes Terminales Littéraires lors de la réorganisation du cursus de ces dernières, les seules à dispenser un enseignement hebdomadaire de deux heures sur programme d'oeuvres complètes depuis la dernière réforme les concernant.

Mais Césaire est français, sa langue de référence est le français, la Guadeloupe est officiellement un département français. Il nous semblerait alors abusif de parler de littérature francophone: évoque-t-on la francophonie de Guy de Maupassant dont les nouvelles et contes sont émaillés de vocables spécifiquement normands, et dont certains personnages paysans s'expriment en un langage dont l'auteur s'applique à vouloir reproduire jusqu'aux particularités de prononciation?

Une étude récente, menée par Jean-Marc Moura, permet d'isoler quelques critères de définition de la "francophonie", notion dont il rappelle opportunément qu'elle fut créée par un géographe, Onésime Reclus, descripteur au XIXème siècle des colonies françaises. Il souhaite donc définir une méthodologie des "littératures francophones, le pluriel marquant une diversité désormais irréductible dont les usages linguistiques multiples sont de plus en plus divergents".

Aussi, au terme trop vague de littérature francophone, Jean-Marc Moura préfère-t-il substituer celui de littérature postcoloniale. Cette dernière réunirait les paramètres suivants: marquée par l'expérience de la colonisation, extrêmement critique envers celle-ci, elle chercherait à élaborer des cadres symboliques pour s'opposer à toute unification de type impérialiste.

Une esthétique spécifique, en rapport direct avec la modernité littéraire, pourrait alors être définie. Et Jean-Marc Moura, prenant l'exemple des liens entre Faulkner et Kateb Yacine, d'affirmer que "la critique postcoloniale a bien mis en évidence deux traits qui distinguent ce modernisme hybride de son modèle occidental: la proximité des sources culturelles auxquelles il puise et la volonté de ne pas en rester à l'expression d'une aliénation.

On sait quelle place ils tiennent dans le travail au lycée, à quelles discussions passionnées les conseils d'enseignement de fin d'année s'adonnent lorsqu'il s'agit d'effectuer des choix. C'est souvent toute une perspective qui est tracée, et pour tout un établissement.

Nous avons consulté quelques uns parmi les plus représentatifs des ouvrages qui ont été proposés, ces toutes dernières années, par les éditeurs spécialisés.

Nous nous sommes limitée aux grandes maisons capables d'inonder le personnel de spécimens gratuits: ce n'est pas que d'autres, moins riches, ne méritent point notre intérêt!

Mais l'expérience montre que les professeurs consultent et comparent les spécimens qu'ils ont reçus gracieusement, et qu'ils ne s'en vont pas courir les librairies pour en acheter d'autres à leurs frais. Deux grandes catégories de manuels sont alors à leur disposition: elles correspondent à des profils d'élèves élaborés en fonction de ce que les rédacteurs supposent être leurs acquisitions culturelles préalables, souvent corrélées avec des paramètres socio-économiques, car une des catégories revient plus cher que l'autre à l'achat.

Interviennent aussi bien sûr les exigences propres aux divers examens que préparent les élèves, et le poids du coefficient des épreuves dites "de français" au baccalauréat: le livre est d'autant moins épais que le coefficient est mince! Nous distinguerons donc les livraisons "généralistes" des livraisons "chronologiques". L'expérience montre que ces outils, d'un prix moyen relativement accessible pour les familles un peu plus d'une centaine de francs par livre , sont majoritairement retenus pour les classes des lycées technologiques ou faiblement polyvalents.

A l'opposé, les manuels chronologiques offrent autant d'ouvrages distincts que de siècles considérés; c'était le choix déjà canonique de la célèbre série des "Lagarde et Michard" chez Bordas, choix toujours pratiqué chez Hatier avec la collection "Itinéraires Littéraires", chez Nathan avec la "Collection Henri Mitterand", chez Hachette avec la collection "Perspectives et Confrontations".

Le public préférentiel de ces ouvrages est celui des classes de lycée d'enseignement général, préparant des Secondes indifférenciées à des baccalauréats de type scientifique ou littéraire.

L'acquisition de la collection complète par les familles suppose un investissement de plusieurs centaines de francs. Pour ces derniers manuels, nous avons limité nos investigations aux volumes consacrés aux textes du XXème siècle publiés depuis le tout début des années quatre vingt-dix, puisque le domaine d'écriture qui nous occupe est récent et que son inscription dans les manuels n'a pu être qu'assez lente.

Nous avons cependant, sur les conseils de notre directrice de recherches, consulté un ouvrage plus ancien, destiné semble-t-il davantage aux étudiants de premier cycle universitaire ou de classes préparatoires, élaboré au cours de l'année et objet de quatre rééditions. Les trois aspects retenus de la littérature francophone comportent une présentation du Québec, du Maghreb, de l'Afrique Noire et des Antilles.

DRISS TÉLÉCHARGER LE CHRAIBI SIMPLE PDF PASSÉ

Les auteurs ne présentent aucune biographie ni bibliographie des écrivains retenus, mais en revanche dressent en introduction au chapitre un tableau des conditions historiques du développement de la littérature maghrébine d'expression française. Le texte de Chraïbi est titré "La Fête du mouton" et suivi de trois remarques sur le sens de l'extrait.

C'est peu certes, mais cela a le mérite d'exister! L'examen des manuels plus récents auquel nous allons nous livrer montrera qu'étrangement, cette préoccupation n'a guère trouvé de prolongements.

Bibliothèque de Montebéliard, cote 92 LIT. Le premier couvre la première moitié de notre siècle, le second recense les auteurs de à C'est bien évidemment ce second tome qui a retenu notre attention Deux courts chapitres y sont consacrés aux littératures d'expression française.

Ben Jelloun, Kateb Yacine et Memmi viennent en illustration des pages consacrées à la littérature maghrébine d'expression française des pages à , après une introduction générale de deux pages relatant brièvement les rapports de cette écriture avec les guerres d'indépendance menées par les pays concernés. Outre les trois écrivains qui représentent le corpus, l'Index des auteurs cités, à la fin de l'ouvrage, mentionne Chraïbi et Mimouni, effectivement évoqués dans l'introduction du chapitre qui nous occupe, sous l'intitulé "Littérature de la revendication", le premier pour Le Passé simple, le second pour L'Honneur de la tribu.

Qu'il y ait bien peu de rapports entre la révolte de Chraïbi contre l'ordre patriarcal marocain en et celle de Mimouni contre la gestion de l'Indépendance algérienne en ne semble pas avoir inquiété les auteurs du manuel.

telecharger le passé simple driss chraibi pdf gratuit

Cette confusion témoigne pourtant d'une certaine légèreté dans la construction du sens de l'Histoire proposé aux élèves comme aux enseignants. Le volume couvrant les textes du XXème siècle dans la Collection Henri Mitterand59 présente une très riche Table des Matières, dans laquelle la littérature étrangère fait l'objet d'entrées systématiques, et la littérature francophone d'études documentées: elles portent sur "Le roman belge à la Belle Epoque", "Le roman québécois avant ", "La poésie en Belgique et en Suisse au début du siècle" , le surréaliste Belge Paul Nougé, le Lituanien Milosz, le Belge Géo Norge une demi-page chacun ; mais surtout, un chapitre entier, le vingt-cinquième, s'intitule "Littératures francophones du Maghreb, de l'Afrique et des Antilles".

Il occupe les pages à Passons sur la confusion que nous avons déjà relevée, et qui consiste à classer les auteurs antillais de langue maternelle française et de nationalité française avec ceux relevant de pays indépendants. Les littératures du Maghreb sont évoquées de la page à la page soit sept pages d'un volume qui en comporte près de mille, pour présenter quatre auteurs très rapidement: Mouloud Feraoun, Mohammed Dib, Kateb Yacine, Driss Chraïbi.

Pour ce dernier, l'extrait choisi est un passage de La Civilisation, ma mère! Un seul autre écrivain marocain est mentionné dans la Table des Matières, et hors de ce chapitre, ce qui n'a pas laissé de nous surprendre. Il s'agit de Tahar Ben Jelloun, pour un extrait de Moha le fou, Moha le sage, classé avec Erik Orsenna, Yann Queffélec, Raymond Jean et Patrick Grainville sous la rubrique "Miroir des apparences et magie du langage" dans le trentième chapitre consacré au "Récit: permanence de l'écriture".

Attardons-nous un instant sur le chapeau éditorial qui précède l'extrait: la nationalité de l'auteur n'y est pas mentionnée, mais sa consécration par le Prix Goncourt, si Un peu comme si ce dernier avait eu le pouvoir de faire sortir Ben Jelloun du chapitre concernant la littérature francophone maghrébine, pour en faire un écrivain "totalement français", en tout cas le seul dont la production relève d'une catégorie esthétique à laquelle s'appliquent les outils habituels de la critique littéraire: le Récit, la Permanence de l'Ecriture La même année , les Editions Hachette n'ont, quant à elles, consacré que cinq pages à l'ensemble des littératures francophones, sous l'intitulé "Ouvertures", des pages à incluse, dans un manuel de près de pages La présentation ne comporte aucune mention de l'oeuvre romanesque de l'auteur depuis le texte de Les indications de lecture fournies à l'élève dans l'encadré final font état de divers procédés stylistiques récit, discours, lyrisme, métonymie , dont la maîtrise doit aider le débutant à entrer dans un texte particulièrement travaillé, consacré à l'évocation des lèvres des femmes.

La conclusion de cette petite incursion dans les Tables des Matières des manuels chronologiques, dont les volumes sont par définition plus complets que ceux de leurs concurrents généralistes, s'impose: la portion accordée à la littérature francophone maghrébine est congrue.

Les manuels généralistes , créés à l'usage d'un public plus disparate et moins sensibilisé à ce que Sartre appelait ironiquement la conservation "dans des locaux surveillés des reliques -toiles, livres statues- des clercs morts"61 feraient-ils la part plus belle à une expression littéraire récente et dont les auteurs pourraient être, au moins quant aux patronymes, plus familiers aux nombreux jeunes élèves issus de l'immigration? En , Hachette a diffusé un manuel 62 comportant deux volumes, un pour la Seconde, un pour la Première.

Collection Folio, , page Seul Kateb Yacine échappe à l'oubli, avec un extrait de Nedjma classé sous la rubrique "L'Art du portrait" en page L'introduction ne permet pas de connaître la nationalité de l'écrivain. Il voisine sous la même rubrique avec Gabriel Garcia Marquez! Etrange montage, mais qui semble bien aller dans le sens de la confusion entre littérature étrangère traduite et littérature francophone, confusion que nous avions déjà signalée plus haut.

En , très résolument hexagonal, le manuel des Editions Hatier 63 ne propose absolument aucun auteur francophone pour la classe de Seconde, et pas davantage pour la classe de Première en Comme pour Hachette, les Index ne font pas même état de la notion de francophonie. Toujours rien en dans le nouveau manuel de Hachette commercialisé sous le titre "Littérature du Moyen-Age au XXème siècle" En , une réforme des épreuves du baccalauréat de français devant intervenir dès la session de juin , Nathan propose un nouveau volume généraliste pour la classe de Seconde65, qui tient compte des transformations imposées par le Ministère, mais qui présente les mêmes lacunes que celles que nous venons de relever.

Textes et méthode, Paris, Hatier, Ce rapide sondage dans les outils d'apprentissage vaut bien des discours. La plupart du temps, la littérature francophone est ignorée des facteurs de manuels. La Civilisation, ma Mère! Maudite soit la religion de ta race! Un élan artistique est né. Quête skmple racines culturelles propres: Toute la société est réglée sur la loi coranique. Acceuil Notices gratuites le pass?

Des influences littéraires certaines 27 1. L e P assé sim. De cette situation stratégique est né un espace de synthèses, une sorte de lieu carrefour où se côtoient divers courants paradoxaux. Je voudrais savoir comment faire pour inséreer des pages dans ce pdf. Ce document au format PDF 1.